Valeurs fondamentales
enseignements jeanneau

Valeurs fondamentales

Les valeurs fondamentales, l’acceptation des « rôles », la reconnaissance de vos attachements pour mieux vous en détacher, cela évite parfois la souffrance. Vous comprendrez après avoir exécuté mes exercices, d’être surpris et étonné de ce que vous découvrirez de vous. De manière pertinente, vous mettrez en place votre propre agenda de vie, cela vous permettra de mieux vous organiser, selon vos rôles et de finalement vivre en parfaite adéquation avec vous-même.

Connaître autrui n’est que science; se connaître soi-même, c’est intelligence. Proverbe chinois

J’ai lu :

Le changement véritable commence à l’intérieur de chaque être qui a réussi à introduire en lui-même l’apaisement, l’ordre et l’harmonie, seul capable de déclencher la dynamique d’un perfectionnement ininterrompu. Comparable à un champ de bataille, notre monde intérieur est le lieu d’une lutte perpétuelle entre nos tendances: nos élans généreux se heurtent à nos sentiments égoïstes, et nos pensées désintéressées à nos calculs sordides… Ce que notre intellect décide, notre cœur le refuse, et réciproquement – conflits qui engendrent nécessairement un comportement rempli de contradictions…Omrad

L’éthique de la personnalité : la littérature des cent cinquante premières années mettait tout au contraire l’accent sur ce que nous pourrions appeler ‘ l’éthique du caractère’ pour justifier la réussite :intégrité, HUMILITÉ, FIDÉLITÉ, SOBRIÉTÉ, COURAGE, JUSTICE, PATIENCE, APPLICATION, SIMPLICITÉ, MODESTIE, CROYANCE. L’Éthique du caractère enseignait qu’il existe des principes de base pour une vie fructueuse et affirmait que le seul moyen de réussir sa vie et de trouver le bonheur consistait à connaître et à intégrer ces principes à notre caractère. Après 1945, les fondements de la réussite changèrent de « l’Éthique du caractère » à « l’Éthique de la personnalité ». La réussite dépend dorénavant de la personnalité, de notre image publique, de notre ego. C’était l’ère du « paraître ». Mais cela sonne faux, les gens faibles sont manipulés par les gens forts, la fin justifie les moyens pour certaines personnes malhonnêtes. La différence fondamentale entre l’éthique de la personnalité et l’éthique du caractère pour la réussite et de sonder son cœur en profondeur car c’est de là que découlent toutes les réponses de notre vie. L’éthique de la personnalité est nuisible si on s’en sert pour abuser autrui. Bien sûr si nous avons les bonnes bases, nous serions à même de bien concilier les deux. L’éthique du caractère et l’éthique de la personnalité. Covey

Exercices : 

Je me suis si souvent perdu dans ma vie, je dois reconnaitre qu’étant orphelin, j’avais plus de mal à faire mes choix, puisque personne ne me dirigeait. Quand vers les quarante ans, je suis tombé sur un livre qui me disait que pour transformer nos vies, il nous faut une boussole qui nous oriente vers de nouveaux choix. Une boussole, comme un principe, est impartiale, visible, et le reflet de lois naturelles. Il est donc essentiel d’aligner notre façon de vivre sur des fondements justes.

L’important est de pouvoir changer de route, si notre boussole (car maintenant nous nous rendons compte que dans cette jungle qui est la vie, sans boussole, ça craint), on peut rapidement se perdre, même avec une carte. Essayez un peu de vous diriger à l’aveugle, ravin assuré.

Le plus dur est de changer totalement de direction, de changer ses habitudes, on appelle des paradigmes ou modèles. Nous avons été élevés depuis notre enfance à suivre des ordres, à écouter des « fait ceci », fait cela » sinon le grand méchant loup, ou alors, tu seras le meilleur etc.

Le fait de changer du tout est plus difficile que l’on ne croit, car les vieille habitudes restent, ils sont ancrés en nous.

Essayez de changer de coiffeur quand vous vous y êtes habitué depuis des années, ou votre façon de vous habiller, ou tout simplement votre manière de vous comporter avec autrui.

Je pense à l’état de « grâce » et à l’ego.
Toutes relations saines et durables ne tiennent qu’à la confiance des deux parties.
Car sans une profonde intégrité de base et une grande force de caractère, vos intentions véritables ressortiront et l’échec de vos relations humaines remplacera votre court succès.
Ce que nous sommes communique beaucoup plus que ce que nous disons ou faisons. Nous le savons tous. Nous accordons une confiance absolue à certaines personnes en nous fiant uniquement à leur caractère.
Que ces personnes soient éloquentes ou non, nous leur faisons confiance. Avec elles, nous travaillons efficacement.

Laisser un commentaire